Why there's no one-size-fits-all formula to become successful in e-commerce

Why there's no one-size-fits-all formula to become successful in e-commerce | Smart Association - COPA

Why there

VERSION FRANÇAISE

They say the future is online but the office supplies sector seemed to not have found its footing in the space.

Industry watchers at The NDP Group observed that there is not really a one-size-fits-all approach in achieving success in the e-commerce space.

In a study published on The Robin Report, the group used the US online market of US$453bn as an example.

"We’ve been looking at online performance across categories and have found that all online categories are not created equal. While some sectors have shown healthy gains in both spend per buyer and in penetration, there are distinct market sectors whose e-commerce performance is clouded," Liz Cutting, executive director of Checkout at The NDP Group, said.

While categories like apparel, footwear, and technology enjoy e-commerce buyer penetration of as high as 46% in 2017, other sectors like office supplies and housewares have a stagnant reach of 17% and 20%, respectively.

The penetration growth rates are also significantly faster in areas like technology, which posted witnessed a boost of 6.8%. On the other hand, e-commerce penetration rates of office supplies grew by a measly 2%.

For Cutting, this calls for more effective strategies to attract people to buy online.

"Our data show that these sectors, along with home textiles, seem to be challenged with per-buyer spend declines," Cutting said.

One strategy to drive online sales is to study the movement of prices.

"Offering occasional discounts, along with free shipping of a very heavy item directly to the site where it’s being installed, could be a major incentive for home renovators to make these purchases online," Cutting noted.

Another strategy is adopting "The Endless Aisle" mentality. For Cutting, it is important for retailers to take advantage of the online space to provide a wide range of choices for their target audience.

However, in some cases, personalization or curation of choices may work wonders for a business.

"This approach is only possible with strong data-driven knowledge of customer preferences, history, and demographics. Looking at the office supplies sector through our Checkout E-commerce data, currently fewer than one in five online consumers bought office supplies last year—and among those who did, spend per buyer dropped 6% year-over-year," Cutting wrote, adding that this approach will work when targeting niche consumers with specific needs.

Retailers in the office supplies sector can also play around creating dynamic pages. To do this, retailers must be able to gather and understand the customers' prior purchases, demographics, and other pertinent information.

---

Pourquoi il n’y a pas de formule universelle pour réussir dans le commerce électronique
Le secteur des fournitures de bureau n’a pas encore pleinement pénétrer le marché du commerce électronique

Selon certains, l’avenir est le commerce en ligne mais le secteur des fournitures de bureau semble ne pas s’être taillé une place dans cet espace.

Selon les observateurs de l’industrie chez NDP Group, il n’y a pas vraiment une approche uniformisée pour obtenir du succès dans l’espace de commerce électronique.

Dans une étude publiée dans The Robin Report, le groupe s’est basé sur le marché en ligne américain de 453 milliards de dollars US comme exemple.

« Nous avons examiné la performance en ligne dans toutes les catégories et avons constaté que toutes les catégories en ligne n’avaient pas été créées de façon égale. Bien que certains secteurs aient montré de solides gains en ce qui concerne le montant de dépense par acheteur et la pénétration, il y a des secteurs de marché distincts dont la performance de commerce électronique est opacifiée », selon Liz Cutting, directrice générale Checkout, chez NDP Group.

Tandis que les catégories comme les vêtements, les chaussures et la technologie bénéficient d’une pénétration sur les sites de commerce électronique d’aussi élevée que 46 % en 2017, d’autres secteurs, comme les fournitures de bureau et les articles ménagers ont une portée stagnante de 17 % et de 20 % respectivement.

Les taux de croissance de la pénétration sont également considérablement plus rapides dans des secteurs comme la technologie, qui a affiche une augmentation de 6,8 %. En revanche, les taux de pénétration sur les sites de commerce électronique de fournitures de bureau ont augmenté d’un maigre 2 %.

Pour Cutting, cela nécessite des stratégies plus efficaces pour attirer les gens à acheter en ligne.

« Nos données montrent que la baisse des dépenses par acheteur semblent constituer un défi pour ces secteurs, ainsi que pour le marché des textiles de maison », a déclaré Cutting.

Une stratégie visant à stimuler les ventes en ligne consiste à étudier l’évolution des prix.

« Offrir des rabais occasionnels, ainsi que la livraison gratuite d’un article très lourd directement à l’emplacement où il est installé, pourrait être un incitatif majeur pour les rénovateurs de faire ces achats en ligne », a noté Cutting.

Une autre stratégie adopte la mentalité de « L’allée illimitée ». Pour Cutting, il est important pour les détaillants de profiter de l’espace en ligne pour fournir un large éventail de choix pour leur public cible.

Toutefois, dans certains cas, la personnalisation ou l’organisation de choix peut faire des merveilles pour une entreprise.

« Cette approche n’est possible qu’avec la solide connaissance axée sur les données des préférences des clients, l’histoire et les données démographiques. En examinant le secteur des fournitures de bureau par le biais de nos données de commerce électronique Checkout, actuellement moins d’un consommateur en ligne sur cinq a acheté des fournitures de bureau l’année dernière — et parmi ceux qui l’ont fait, le montant de dépenses par acheteur a chuté de 6 % par rapport à l’année précédente », a indiqué Cutting, ajoutant que cette approche fonctionnera lorsque les entreprises cibleront des consommateurs de niche avec des besoins précis.

Les détaillants dans le secteur des fournitures de bureau peuvent également viser à créer des pages dynamiques. Pour ce faire, les détaillants doivent pouvoir recueillir et comprendre les achats préalables du client, les données démographiques et toute autre information pertinente.