3 in 4 Canadians are worn out at work, study finds

3 in 4 Canadians are worn out at work, study finds | Smart Association - COPA

3 in 4 Canadians are worn out at work, study finds

VERSION FRANÇAISE

Many Canadian employees are facing the same struggle at work — for three in four of them, facing their desks tired and worn out remains a problem.

A study by Robert Half's staffing firm Accountemps revealed that 76% of Canadian professionals are exhausted at work at least somewhat often. When asked how regular they feel tired while working, 31% said very often, 45% claimed somewhat often, and 23% said not very often. Only 1% of the respondents said they never felt worn out at their desks.

Accountemps Canada president David King said this could be attributed to the lack of sleep, which, in turn, impacts the productivity of employees in the office.

"A good night’s rest has a tangible effect on the quality of work — exhaustion often limits professionals’ ability to be focused, productive, and positive members of their team," he said.

For King, while companies might not be able to solve their employees' sleeping problems, they have the responsibility to ascertain if this might be due to some workplace factors.

"By offering realistic support — like temporary professionals to assist when workloads rise, guidance in prioritizing tight deadlines, and encouraging employees to unplug after-hours — managers can help mitigate any work-related stressors keeping staff up at night," King said.

The study also outlined other things employers can do to help workers deal with their lack of sleep. It said that employers should set a good example by working for a reasonable amount of time.

"Come to the office with adequate sleep and encourage your team to unplug after they leave the office," the study said.

Companies should also check in on their employees to find out who amongst them might need additional support.

On the side of employees, they should have the initiative to reach out to their managers and tell them about their problem.

"Leave work at the office door so you can recharge. Try going for a walk or attending a yoga class to clear your mind," the study noted, "Don’t bring your phone or laptop to bed. This can help ensure you get a restful night’s sleep and wake up refreshed."

For sleep expert Charles Samuels told CTV News that employees need to pay attention to their sleeping patterns.

"The major barrier to sleep now in society is technology. People will literally scroll through their feeds and not go to bed. It becomes a distraction that is quite counterproductive to getting enough sleep," he said.

---

Étude : 3 Canadiens sur 4 sont épuisés au travail
Les employés compromettent peut-être la qualité de leur travail en raison de l’épuisement

Au Canada, de nombreux employés sont confrontés à la même lutte au travail — alors que pour trois sur quatre d’entre eux, affronter leur bureau fatigué et épuisé demeure un problème.

Une étude menée par Robert Half Accountemps a révélé que 76 % des professionnels canadiens étaient souvent épuisés au travail. Lorsque les professionnels ont répondu à la question de fréquence, 31 % ont dit qu’ils étaient épuisés souvent, 45 % quelque peu souvent et 23 % pas très souvent. Seulement 1 % des personnes interrogées se sentaient épuisés à leur bureau.

Le président d’Accountemps Canada, David King, a dit que cela pourrait être attribué à l’absence de sommeil qui, à son tour, a un impact sur la productivité des employés au bureau.

« Une bonne nuit de sommeil a des effets tangibles sur la qualité du travail; l’épuisement limite souvent la capacité des professionnels à se concentrer et à être des membres productifs et positifs pour leur équipe », a-t-il expliqué.

Pour King, bien que les entreprises ne soient pas capables de résoudre les problèmes de sommeil de leurs employés, ils sont responsables pour déterminer si l’épuisement est lié à des facteurs du milieu du travail.

« En offrant un soutien réaliste - comme des employés temporaires lorsque la charge de travail augmente, de l’aide à organiser les priorités pour des échéances serrées et encourager les employés à se débrancher après les heures de travail -, les gestionnaires peuvent atténuer tout facteur de stress liés au manque de sommeil des employés », a dit King.

L’étude énumère aussi d’autres pratiques que peuvent adopter les employeurs pour aider les employés à gérer leur manque de sommeil. Elle explique que les employeurs devraient montrer le bon exemple en travaillant une période de temps raisonnable.

« Venez au bureau avec un sommeil suffisant et encouragez votre équipe à se débrancher après avoir quitté le bureau », a suggéré l’étude.

Les entreprises devraient également consulter leurs employés pour savoir qui aura besoin d’un soutien supplémentaire.

Du côté des employés, ils devraient avoir l’initiative de communiquer avec leur gestionnaire et lui parler de leur problème.

« Laissez le travail au bureau pour que vous puissiez recharger. Essayez de faire une randonnée ou participez à un cours de yoga pour vous libérer l’esprit », a indiqué l’étude. « N’apportez pas votre téléphone ou ordinateur portable au lit. » Ceci peut assurer une bonne nuit de sommeil pour se réveiller rafraîchi. »

Pour le sommeil, l’expert Charles Samuels a dit à CTV News que les employés devaient porter attention à leurs habitudes de sommeil.

« Le principal obstacle pour dormir maintenant dans la société est la technologie. Les gens défilent littéralement leurs flux et ne vont pas au lit. Ça devient une distraction qui est entièrement contre-productive pour un sommeil suffisant », a-t-il dit.